Maison écologique dans l’ain
Accueil du siteFondations
La semelle est coulée
dimanche 29 juillet 2007
par cam&dado
popularité : 2%

Nous avions prévu de couler le béton mercredi 20 mais nous avons avancé à mardi car météo france annonçait beau jusqu’à mardi et pluie le mercredi. On a du ce dépécher pour être pret à temps, je suis venu lundi en fin d’aprèm avec mon père. Manu est passé nous donner un coup de main le soir et Lucien (le père à Cam) est venu mardi matin. On est parti à 23h pour revenir avant 5h du mat le lendemain, les camions toupies étant prévus à 7h30. Voilà ce qu’il restait à faire avant :
- placer les piquets en fond de fouille afin d’avoir des repères de niveau pour répartir le béton,
- couper et répartir les chainages
- fixer les liens entre les chainages (angles et croisements)
- fixer les attentes pour les raidisseurs verticaux
- suspendre le tout 5 cm en dessous du niveau du béton (les maçons font ça au moment de couler, ils lèvent juste la ferraillle au moment de couler le béton et relachent immédiatement. On avait peur d’être un peu dépassé donc on a préféré le faire à l’avance)

On a fini juste à temps, Lucien et mon père on fini de mettre les dernières attentes pendant qu’on commençait à couler. Deux camions sont arrivés en même temps, un avec la pompe. Le chauffeur guidait le bras de la pompe avec une télécommande et moi je tenais le tuyau pour répartir le béton. On avait mis les piquets de niveau tous les 3 mètres 50 mais ça aurait été plus facile s’ils étaient répatis tous les 2 mètres. Le béton chassait l’eau et la boue au fur et à mesure que l’on avançait. Entre deux camions, j’en profitait pour répartir le béton au rateau et aussi pour le vibrer ce qui permet de chasser les bulles d’air (et ainsi de rendre le béton plus résistant) et de lisser un peu la surface du béton. J’avais louer chez Loxam l’aiguille vibrante pour 19€ la journée. On a coulé 24 m3 de béton ce qui fait 4 camions (celui avec la pompe n’avait que 4 m3).