Maison écologique dans l’ain
Accueil du site
Agenda
<<   Novembre 2017   >>
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3
Il n'y a aucun évènement à venir pour ce mois dans l'agenda
Auteur : cam&dado
Envoyer un message

Articles de cet auteur
mercredi 13 mai 2009
Enduit terre sur cloisons en canisse 2
photos à voir explications à venir

lire la suite de l'article
mercredi 13 mai 2009
enduits terre en cours de séchage
enduits terre sur murs intérieurs en paille : début séchage, séchage un peu plus avancé, fissures... explications sup à venir !

lire la suite de l'article
lundi 11 mai 2009
enduits terre sur murs intérieurs en paille
explications à venir ! mais qq photos à voir.

lire la suite de l'article
samedi 2 mai 2009
Fenêtre passive : triple vitage et chassis isolant
J’ai effectué pas mal de recherche pour trouver où acheter des fenêtres dites passives ou au moins basse consommation. Le marché est en train de s’ouvrir et il commence à y avoir un peu de concurrence (c’était pas trop le cas il y a un an), voilà donc les fabricants que j’ai contacté (il y en a sûrement d’autres ...) :
Thermopane
Fenêtre Franc Comtoise
Passivhausfenstr
Optiwin
Menuiserie David
Internorm
Ces fabricants ont plusieurs revendeur/poseur, il faut en contacter plusieurs par fabricants, les prix peuvent être différents mais aussi la disponibilité. Entre fabricants, les prix varient (...)

lire la suite de l'article
vendredi 27 février 2009
Enduits terre en novembre
On a fait les enduits du garage et de la chambre mi novembre, ce n’est pas ce qu’il y a de plus agréable mais ils ont relativement bien séché.

lire la suite de l'article
vendredi 27 février 2009
Ossature garage et chambre
Pour le garage et la chambre pas de gros changement au niveau ossature si ce n’est que cette fois elle est porteuse puisqu’on n’a pas de poteaux-poutres. Par contre la toiture est construite différemment du reste de la maison. L’ossature du garage a été vite mise en place parce qu’on avait déjà trié les bottes d’avance et il n’y avait qu’à poser d’aplomb.

lire la suite de l'article
vendredi 27 février 2009
Plancher garage et chambre
Il y avait une partie de la maison qui était restée bloquée à l’étape mur de soubassement, c’est la chambre du rdc et le garage. On ne savait pas trop à quel moment on la ferait et voilà on a lancé les hostilités. Pour le plancher pas de changement, même technique que pour le reste de la maison, il y aura juste la dalle qui sera différente pour le garage. Sur le mur de soubassement on a donc :
rupture de capillarité
lisse basse
les poutres en I avec entre celles-ci :
au fond l’osb de 10
les bottes de paille
et sur les poutres en I, l’osb de 16
Dans la chambre on va faire une dalle en terre (...)

lire la suite de l'article
vendredi 27 février 2009
Ni couche de corps, ni gobetis
Après avoir posé les bottes pré-enduites, on a rebouché les trous entre les bottes et en même temps on a appliqué à la main une petite couche de terre. C’est pas un gobetis car c’était moins liquide et c’est pas non-plus une couche de corps car on en a pas mis assez épais.
En fait le but de cette couche était d’obtenir une surface rigide et qui ne rebondisse pas pour pouvoir enduire par la suite avec une machine à projeter. Même si je ne sais pas encore si on le fera à la machine ou pas ...
On a pas fais une couche de corps parce que ça demandait beaucoup plus de préparation et de temps, et c’est dur (...)

lire la suite de l'article
vendredi 27 février 2009
Rebouchage entre les bottes
Entre les bottes, il arrive souvent qu’il y est un peu d’espace à cause du montant. Je pense que j’aurais pu éviter en partie cela en mettant des montants un peu moins épais et aussi un peu moins large.
Pour boucher ces trous on a utilisé la boue préparé dans les baignoires sans rajouter d’eau donc consistance fromage blanc ou crème épaisse c’est selon les gouts ...
On faisait le mélange avec la paille sur place (sur l’échafaudage) et à la main, ça permet de mettre des proportions différentes selon les besoins.
Plus on va en profondeur dans le mur moins on met de terre, si on met trop de terre en (...)

lire la suite de l'article
vendredi 27 février 2009
Mise en place des ballots de paille
Les ballots sont donc pré-enduit sur 2 faces, l’enduit ne doit pas être trop sec. Pour rentrer les bottes, on s’aide d’un bout d’osb pour la faire glisser entre les montants.
On se met à 2 : un qui porte la botte et la place en biais avec un bout contre un montant et l’autre en dehors de l’ossature ; l’autre place l’osb contre le montant et la botte, ça permet de faire glisser la botte et aussi de la comprimer pour qu’elle rentre plus facilement.
L’osb se retrouve coincé entre la botte et le montant, pour l’enlever 2 techniques possibles mais ce qui est important c’est la botte de paille fasse (...)

lire la suite de l'article
vendredi 27 février 2009
Trempage des bottes
Nous voilà donc parti pour tremper les ballots dans une barbotine de terre (boue assez liquide type pate à crêpe). Elle doit former un gant quand on met la main dedans mais ne pas trop palmer entre les doigt. Le but est que cette barbotine rentre dans la botte de paille sur environ 3 cm pour accrocher les brins ensembles et ainsi favoriser la tenu de l’enduit.
Si la barbotine est trop liquide elle mettra longtemps a sécher et elle sera moins solide. Si elle est trop épaisse, elle ne rentrera pas dans la botte et ne jouera pas son rôle.
On a une terre qui est très "grasse", il est difficile de (...)

lire la suite de l'article
vendredi 27 février 2009
Premiers essais de mur
Juste après la moisson, avec Richard et Serge, on a fait un petit essai de mur : on a posé une "colonne" de bottes non enduites en les mettant sur champs.
On a comprimé les bottes de 5 cm, on les a tassé en montant dessus. Les tasseaux (15x27) ont été appuyé en montant aussi dessus et en tapant à la massette dessus puis visser (vis de 4.5x60 filetage partielle) sur l’ossature.
Ensuite on a fait un petit essai d’enduit d’accroche en chaux, proportion si je me rappelle bien : 1 volume de chaux pour 2.5 de sable
On a laissé sécher 3 jours le temps d’un mariage et d’accueillir les bénévoles. Je (...)

lire la suite de l'article
jeudi 15 janvier 2009
La moisson
La paille vient d’un champs à 2 km du chantier. L’agriculteur qui m’a vendu la paille n’avait pas de botteleuse moyenne densité mais connaissait quelqu’un qui en avait une qui marche encore. Il ne me restait plus qu’a trouver des chars et des bras.
Pour les chars c’est un agriculteur qui est installé depuis peu sur la commune qui me les a prêté (il m’a d’ailleurs déjà donné pas mal de coups de main !).
Pour les bras : la famille et les amis !
Il fallait bien sûre charger la paille mais aussi la décharger et la ranger. Pour facilter le montage des murs, on a mesuré tous les ballots pour les ranger (...)

lire la suite de l'article
jeudi 15 janvier 2009
on a déménagé au chantier !!!!
je pense mettre à jour le site bientôt, si si ... on y croyais plus hein !! c’est pas tout fini mais c’est vivable. à bientôt donc ...

lire la suite de l'article
jeudi 7 août 2008
Les murs en paille - 1er épisode
Je suis désolé de donner si peu de nouvelles, je manque de temps. Je mets les photos et les commentaires viendront plus tard.

lire la suite de l'article
mercredi 14 mai 2008
Dalle en terre battue
Une maison en paille est très bien isolée mais est faite avec des matériaux plutôt léger donc il manque un peu d’inertie thermique dans la maison. L’inertie thermique est apportée par des matériaux lourds et sert à maintenir une température constante dans la maison. Pour apporter de l’inertie, on fait une dalle en terre battue qui sera recouverte par une dalle en chaux. Voilà comment on a procédé pour la terre battue : Nous avons fait un coffrage contre les poteaux à l’extérieur, avec des planches de 23 cm de hauteur. On a mis deux couches de terre, une de 10cm d’épaisseur, puis une de 5cm. On a (...)

lire la suite de l'article
mercredi 14 mai 2008
Plafond du rdc en voliges
On a choisi de faire les plafonds avec de la volige brut de scierie de différentes largeurs. J’ai utilisé de la volige qui à priori est relativement sèche donc j’espère qu’il n’y aura pas trop de retrait. Pour isoler phoniquement je vais remplir entre le plafond et le plancher ave de la ouate de cellulose en vrac, on a donc mis un pare-poussière (papier kraft) pour éviter que la ouate ne passe entre les planches. On a mis du feutre de bois entre le plafond et les solives pour éviter la transmission du bruit. Pour que les planches soit bien serrées, on a fait un système pour les maintenir en l’air (...)

lire la suite de l'article
dimanche 11 mai 2008
Dalle bois et paille sur vide sanitaire
Sur le mur de soubassement du vide sanitaire, on a fixé des planches qui permettent de clouer facilement les poutres en I.
Pour éviter les remontées d’humidité, on a intercalé une bande plastifié entre le mur et les planches.
On a cloué une plaque d’OSB (9mm) sur la membrure de la poutre en I, cette plaque permet d’enfermer la paille et lui sert de support.
Ensuite on a enfilé les bottes de paille en prenant soin de mettre de la chaux en vrac dessous et dessus (toujours pour éloigner les rongeurs).
On avait 2 tailles de bottes différentes, l’une rentrer nickel (normal j’avais prévu (...)

lire la suite de l'article
samedi 10 mai 2008
Fin de la toiture
Pour finir le toit, il fallait qu’on pose la volige de l’avancée de toit. J’ai donc calculé, en fonction des tuiles, où devait commencer la volige et on a marqué au cordeau le dessus des chevrons. J’ai placé les 3 premiers rangs de volige debout sur le lève palette de la grue. Et Seb a posé le reste depuis le toit, on les a sanglées avant de les clouer pour que les voliges soit bien serrées les unes contre les autres. Mon père a découpé le dernier rang sur mesure pour ne pas laisser de vide entre l’Agepan et la volige.
Ensuite on a posé le pare-pluie sur la volige mais cette fois c’était du delta (...)

lire la suite de l'article
mardi 6 mai 2008
Liteaux et tuiles (première phase)
L’Agepan peut rester quelques semaines aux intempéries mais faut pas le laisser des mois non plus ! J’ai donc décidé de couvrir cette partie et de m’occuper ensuite de l’avancée de toit. On a donc posé les liteaux avec un pureau de 39 cm, c’est le recouvrement maximum pour les tuiles (des Omega 10 de chez Imerys).
J’ai calculé pour qu’on puisse garder le maximum d’avancée de toit en utilisant un nombre de tuiles entier pour éviter les découpes ou l’achat de demi-tuiles.
La pose des tuiles s’est pas mal passée même si un toit a 4 pans c’est pas ce qu’il y a de plus simple ! En gros il y avait une (...)

lire la suite de l'article
mardi 6 mai 2008
Pose du Pare-pluie et des contre-liteaux
On a choisi de mettre de l’Agepan pour le pare pluie, c’est du feutre de bois qui se trouve en plaque rigide avec rainure et languette. On a un peu galèré pour le mettre (surtout au début) parce que les languettes sont super fragiles et la paille gênait un peu la pose.
Pour faire l’étanchéité sur les angles, on a récupéré des bandes plastiques qui ne servaient pas et on les a plaquées sous les contre-liteaux.
Les contre-liteaux servent à aérer le pare-pluie et à laisser couler l’eau qui pourrait s’infiltrer sous les (...)

lire la suite de l'article
mardi 6 mai 2008
Sablière volante et forgets
Pour une maison en paille ce qui compte c’est d’avoir "un bon chapeau et de bonnes bottes", on aura donc un débord de toit assez important. D’ailleurs dans la région c’est souvent le cas puisque les fermes étaient construites en colombage et torchis ou en pisé.
Les grandes avancées sont soutenues par une poutre (=sablière volante) elle-même supportée par des bras (=forgets).
J’avais prévu de les placer après avoir mis en place les chevrons du toit, mais je me demande pourquoi ! ça aurait été bien plus logique de les mettre avant... Enfin, comme j’avais mis les chevrons et la paille mais que je ne (...)

lire la suite de l'article
mardi 6 mai 2008
Pose des chevrons et de la paille
L’isolation du toit avec de la paille complique un poil les choses : il faut mettre la paille avant les tuiles pour pouvoir les poser par dessus et en plus on ne peut pas utiliser des chevrons classiques. J’ai donc utilisé des poutres composites en forme de I d’une hauteur de 40cm (hauteur des bottes de paille).
Par contre pour le débord de toit, il faut rallonger les poutres en I avec des chevrons classiques (8x10 cm). On a fait les découpes des poutres en I à la tronçonneuse puis découpé l’angle des chevrons à la scie circulaire et ensuite on les a assemblés et renforcés avec de l’OSB.
Pour (...)

lire la suite de l'article
vendredi 11 janvier 2008
Subvention "100 maisons basse énergie"
Nous avons obtenu une subvention suite à notre participation à l’appel à projet régional "100 maisons basse énergie" ou "très haute performance énergétique".
Le but est d’encourager la construction de maisons consommant peu d’énergie (50 kWh/m2 d’énergie primaire pour le chauffage et pour l’eau chaude sanitaire dans les logements neufs). Pour info, je crois que la dernière réglementation sur l’isolation des logements neufs doit tourner autour de 100 kWh/m2. Les logements existants tournent plutôt autour des 200 kWh/m2 voir bien plus !
En contre partie de la subvention (3000€), on devra fournir des (...)

lire la suite de l'article
mardi 8 janvier 2008
pose des arêtiers
On dirait un ovni, non ?
Encore un peu plus de bois et c’est pas fini ! On a donc mis en place les arêtiers (pièces de bois qui se trouve à la rencontre de 2 pans de toit). Ces arêtiers sont conçus de façon un peu particulière à cause de la hauteur des poutres en I, je mettrais des photos de détails plus tard.
Et voilà quelques photos de plus près :

lire la suite de l'article
lundi 10 décembre 2007
assemblage de la strusture
ça y est, ça prend forme ! manque plus qu’un toit pour abriter tout ça... P’tit résumé : On a donc levé les 5 pans de murs, on les a calés avec des chevrons pour qu’ils restent bien d’aplomb, il valait mieux sinon ça allait faire château de carte ... Puis on a fixé les poutres qui relient les différents pans de murs entre eux. Il en a 2 à chaque niveau, une extérieure et une intérieure. On a commencé par placer toutes les poutres extérieures, ça c’est bien passé, il fallait juste s’habituer à travailler en hauteur sur l’échafaudage (entre 7 et 9 mètres). On a sanglé l’échafaudage pour pouvoir le déplacer (...)

lire la suite de l'article
vendredi 9 novembre 2007
levage des pans de murs
le 7 novembre : Nous avons commencé à lever les pans de murs. vendredi 2 nov. : journée la plus stressante depuis le début du chantier ! On avait consolidé les assemblages pour qu’ils résistent au levage (ils sont faits pour travailler dans l’autre sens). On a levé 2 pans (pans côté est et central) dans la journée mais il a fallu une deuxième journée de travail pour les mettre d’aplomb et les solidariser l’un avec l’autre. Je disais que c’était stressant parce qu’on découvrait l’utilisation de la grue avec des charges importantes (1,2 tonnes à 1,6 tonnes max par pan de mur), parce qu’on avait peur (...)

lire la suite de l'article
samedi 20 octobre 2007
Assemblage des pans de murs
Nous revoilà après une petite période de relâche du coté du chantier : rentrée oblige... Après le temps des découpes voici le temps de l’assemblage et c’est là qu’on voit si ça s’assemble bien ou pas ! Et ben on peut dire que pour le moment ça c’est pas mal passé. il a bien sûr fallu retoucher la plupart des poutres pour qu’elles s’emboîtent bien mais c’était prévu. On avait fait les encoches un peu juste parce que les poutres sont brut de sciage et donc pas à des côtes précises. Je me suis planté sur 4 poutres, une découpe a été faite à l’envers ... pas cool mais bon c’est la première bourde. L’assemblage (...)

lire la suite de l'article
mercredi 29 août 2007
Découpe de la charpente
1 mois de découpe et de taille de charpente en photos, les commentaires seront pour plus tard.... (et j’attends aussi quelques photos suplémentaires...).

lire la suite de l'article
mercredi 29 août 2007
Livraison de la charpente
Livraison arrivée à la date prévue, de belles pièces de Douglas (l’essence du bois) : merci M. Busseuil (à Propière).

lire la suite de l'article
mercredi 29 août 2007
Drainage
Merci Ludo, Jeanne, Jean Yves, Kevin et Fla pour les tonnes de graviers et de terre transporté (20 tonnes de gravier au seau, et des m3 de boue enlevé pour ensuite remettre de la terre sèche...).

lire la suite de l'article
mardi 14 août 2007
Photos du terrassement
Voilou, je me prends un peu de temps pour vous donner des nouvelles, un chantier ça laisse pas beaucoup de temps et d’énergie pour écrire... Un ptit retour en arrière : le terrassement, c’était fin juin juste avant les premiers orages (pas bonne idée ça !).

lire la suite de l'article
dimanche 29 juillet 2007
Le soubassement en photos
On peut dire qu’on est soulagé d’avoir fini cette partie : y en a marre de la boue ! et puis je pensais pas que ça prendrait autant de temps (faut dire qu’on a vraiment pas été gaté par le temps !)
Entre 2 jours de pluie on a commencé le mur de soubassement mais il a fallu enlever la terre, la boue et l’eau qui recouvraient entièrement le béton de la fondation. On a eu quelques belles cloques à force d’enlever la terre qui s’était éboulée qui on a lavé grossièrement toute la surface et ensuite on a relavé au fur et à mesure que le mur avançait pour pouvoir poser les parpaing sur une surface propre. Il y (...)

lire la suite de l'article
mardi 26 juin 2007
La semelle est coulée
Nous avions prévu de couler le béton mercredi 20 mais nous avons avancé à mardi car météo france annonçait beau jusqu’à mardi et pluie le mercredi. On a du ce dépécher pour être pret à temps, je suis venu lundi en fin d’aprèm avec mon père. Manu est passé nous donner un coup de main le soir et Lucien (le père à Cam) est venu mardi matin. On est parti à 23h pour revenir avant 5h du mat le lendemain, les camions toupies étant prévus à 7h30. Voilà ce qu’il restait à faire avant :
placer les piquets en fond de fouille afin d’avoir des repères de niveau pour répartir le béton,
couper et répartir les chainages (...)

lire la suite de l'article
mardi 12 juin 2007
On va faire la charpente
Après avoir demandé 3 ou 4 devis à des charpentiers et après pas mal d’hésitations, j’ai décidé de tailler la charpente moi-même. En fait c’est ce que j’avais envie de faire depuis le début mais Cam et mes parents m’avait convaincu de laisser cette partie à un charpentier. J’ai changé d’avis à cause des prix et des délais annoncés et un peu aussi parce que c’est une partie que j’avais envie de faire. J’ai calculé le debit de bois nécessaire et j’ai demandé des devis à plusieurs scieries. Pour les sections j’ai surdimensionné un peu partout comme ça je suis tranquille (ça laisse aussi plus de place pour (...)

lire la suite de l'article
jeudi 7 juin 2007
Besoin d’aide pour les fondations
On va couler les fondations autour du 19 juin, je fais venir le béton en camion toupie, il faudra donc tirer le béton. Ensuite, il faudra monter le mur de soubassement. Je pense que je commencerais tout de suite après avoir couler la semelle et qu’on finira le week end avec des bras frais (merci au bonnes âmes qui se proposeront !). Pour récapituler :
vend. 15 : réalisation des accès
sam. 16 et dim. 17 : terrassement
autour du 19 : on coule les semelles puis on commence le soubassement
week-end du 23 et 24(sauf le sam. à partir de midi car anniv. de mariage de mes grands-parents) : on continue (...)

lire la suite de l'article
jeudi 7 juin 2007
On change de solution suite aux conseils d’un BE
J’avais donc contacté des bureaux d’étude pour dimensionner les plots et longrines. Un bureau d’étude m’a répondu qu’ils pourraient le faire en quelques jours et en discutant avec l’ingénieur structure, on a découvert que c’était le beau frère de Tifour (un pote) et qu’il connaissait bien Manu et Laurène (des amis qui retappent dans le même village que nous). Du coup, il m’a donné des conseils et en échange je suis allé une journée l’aider à retapper ça maison. Il m’a conseillé d’oublier les plots et longrines (trop cher et pas assez solidarisé entre les plots) et de faire une semelle filante et un (...)

lire la suite de l'article
mardi 29 mai 2007
Calcul des fondations
Pour les fondations, j’ai contacté le frère d’un copain qui a une entreprise de maçonnerie. Apparement ce que j’avais prévu lui a paru cohérent mais il pense qu’il est préférable de calculer la surface des plots, la sections des longrines et l’emplacement des ferraillages. Il faut donc trouver un bureau d’étude qui puisse calculer ça. Le premier soucis c’est que le bureau d’étude avec qui il a l’habitude de travailler a plusieurs mois d’attente et les autres bureaux sont presque tous dans le même cas. Le deuxième soucis c’est que ça fait des frais en plus.
J’ai donc téléphoné à une vintaine de bureau (...)

lire la suite de l'article
mardi 29 mai 2007
Etude de sol
Après avoir moi-même sondé le sol, on a décidé avec le maçon de faire une étude de sol plus poussée. J’ai donc contacté plusieurs bureaux d’études géotechniques (il n’y en pas beaucoup dans la région), les devis vont de 2000 € à 3500 €, les délais étaient d’environs 3 semaines. J’ai téléphoné au bureau d’étude le moins cher et ils sont venus 2 jours plus tard. Pour le moment, j’attends le résultat...

lire la suite de l'article
dimanche 27 mai 2007
Résultats de l’étude de sol
Par curiosité je suis allé voir comment se déroule une telle étude sur le terrain. Voilà la machine utilisée : Une fois la machine sortie de la camionnette, la bêbette s’est arrêtée et pas moyen de la redémarrer. On a donc fait venir le garagiste de Varennes, il a pas mis longtemps a trouver : l’essence n’arrivait pas parce qu’il n’y a pas de trou dans le bouchon d’essence pour permettre à l’air d’entrer ... c’est con comme truc ... Enfin bon, ils ont pu commencer les essais, il faut compter entre une demi journée et une journée pour 4 essais.
J’ai reçu le résultat de l’étude 2 ou 3 jours plus tard (...)

lire la suite de l'article
lundi 21 mai 2007
Permis de construire accordé !!!
En voilà une bonne surprise dimanche soir en rentrant de chez Nade la suisse ! J’ai regardé le courrier en espérant avoir reçu le devis de Ponsard (le terrassier), toujours rien mais il y a une autre enveloppe venant de la mairie de Cormoz : bon ou pas ? j’ouvre, je survole et je vois "accordé" YES !!! Bon, maintenant faut voir avec Nicolas Giroud quand ils peuvent faire les fondations. Mais avant, il faut avoir les résultats de l’étude de sol, j’ai longtemps hésité (voir rubrique "Terrassement") et du coup maintenant ça presse (...)

lire la suite de l'article
mercredi 9 mai 2007
Formations, stages et chantiers participatifs
Rien de tel que de pratiquer avec les conseils d’un pro.

lire la suite de l'article
lundi 7 mai 2007
Assainissement par phytoépuration
J’ai découvert la phytoépuration dans "la maison écologique" n° , j’ai ensuite pris contact et adhéré à "Eau Vivante" (Association dirigée par Anne Rivière) et j’ai acheté les dossier techniques qu’ils proposent.
Il faut savoir que ce type d’épuratin n’est pas réglementaire. En effet, la loi différencie l’assainissement individuel et collectif. Pour le premier, le particulier a une obligation de moyen. Il doit acheter et mettre en place un certain type de matériel en fonction de l’occupation des lieux et du sol, et ensuite il doit l’entretenir régulièrement. Personne ne vient contrôler si ça marche (...)

lire la suite de l'article
jeudi 3 mai 2007
Livres, revues et articles.
Liste non-exhaustive et à enrichire.

lire la suite de l'article
jeudi 3 mai 2007
Serre tunnel
Pour entreposer du matériel à l’abri de la pluie, j’ai acheté une serre tunnel d’occasion de 32 mètres de long et de 8 mètres de large. On est allé la démonter chez le vendeur, il a fallut 2 utilitaires pour le transport et une matinée à 4 pour la démonter et la charger. J’ai acheté une bâche neuve ainsi que le fil de fer et les tendeurs. On a monter la serre en 2 jours, on était presque tout le temps 4 ou 5.
 ; Arceaux d’occasion ; 900 € ; Bâche ; Fil de fer ; Tendeur ; Accroche fil ; Location mini-pelle ; (...)

lire la suite de l'article
jeudi 3 mai 2007
Dépenses pour l’outillage et l’organisation du chantier
Rentre ici tout ce qui n’est pas directement intégré à la maison.

lire la suite de l'article
jeudi 3 mai 2007
Dépenses matériaux et main d’oeuvre
Sont exclues les dépenses pour l’outillage (car réutilisable) et le matériel pouvant être revendu.

lire la suite de l'article
jeudi 3 mai 2007
Menuiseries extérieures
Un point important pour bien isoler sa maison c’est de choisir des menuiseries performantes. Le double vitrage avec argon est déjà pas mal quand on a une maison isolée comme on le fait habituellement mais quand on a une bonne isolation au niveau des murs il est préférable de mettre du triple vitrage et de choisir des châssis isolants. En France il y a peu de fabricants de fenêtres à triple vitrage, j’ai trouvé quelques marques qui font des menuiseries pour l’habitat passif sur le site maison.passive.free.fr
Je mettrai sur cette page les devis obtenus au fur et à mesure.
Devis "Menuiserie André" et (...)

lire la suite de l'article
jeudi 3 mai 2007
Isolation de la toiture
principe de construction.

lire la suite de l'article
jeudi 3 mai 2007
Evaluation du terrain
Pour me rendre compte du dénivelé j’ai mesuré, avec l’aide de mon père, le dénivelé tous les 5 mètres suivants plusieurs axes. On a utilisé un niveau laser (70€ je crois) d’une portée théorique de 50 mètres et une règle alu sur laquelle on avait scotché un mètre. On règle le niveau à chaque déplacement pour qu’il soit à 1 mètre de hauteur (et bien sûr de niveau ! ) et on mesure la différence de hauteur entre le niveau laser et la règle (qui est scotché à 1 mètre du bout de la règle alu). Le plus dur c’est de voir le point du laser sur la règle car on n’avait pas fait de test en extérieur avant et suivant les (...)

lire la suite de l'article
jeudi 3 mai 2007
Enduit extérieur
Matériaux, préparation, pose.

lire la suite de l'article
jeudi 3 mai 2007
Plomberie
Plans et équipement.

lire la suite de l'article
jeudi 3 mai 2007
Torchis
Matériaux, préparation, pose, finition.

lire la suite de l'article
jeudi 3 mai 2007
Principe de pose des ballots
Pose, découpage, re-bottelage, compression, protection, finition.

lire la suite de l'article
jeudi 3 mai 2007
Le poële de masse (ou Flexoven)
Règles de conception et de dimensionnement.

lire la suite de l'article
jeudi 3 mai 2007
Concept et dimensionnement
Description du plancher, calcul de portée.

lire la suite de l'article
jeudi 3 mai 2007
Les plans
Calpinage, plans réalisés avec CATIA.

lire la suite de l'article
jeudi 3 mai 2007
Solution retenue : Plots de bétons + longrines + plancher bois et remplissage en paille
Moins répendu, et donc moins bien maîtrisé par les maçons. Utilisé essentiellement pour les Maisons à Ossatire Bois (MOB pour les intimes). Permet une bonne isolation. Utilise un moins de béton (mais ça dépend de la profondeur des plots).

lire la suite de l'article
jeudi 3 mai 2007
Les solutions envisagées
Le vide sanitaire en parpaings + hourdi
Solution conventionnelle donc maitrisé par tous les maçons. Pas très écolo. Pas top du tout pour l’isolation et l’inertie.
Vide sanitaire en béton cellulaire
Moins connu que le VS en parpaings. Plus isolant, plus rapide et aussi facile à mettre en oeuvre. Plus cher aussi !
Vide sanitaire parpaings + plancher bois
Solution "hybride". Partie soubassement classique dans le batiment. Meilleure isolation avec le plancher bois qu’avec les hourdis. Nécessite d’ajouter des plots en béton pour supporter les poteaux. Prévoir une bonne ventilation.
Micro pieux + plancher (...)

lire la suite de l'article
jeudi 3 mai 2007
L’isolation thermique
Coupe du mur (de l’extérieur vers l’intérieur) :
Coupe du plancher (de l’extérieur vers l’intérieur) :
 ; Composition ; Epaisseur ; Conductivité thermique (lambda en W/m.K) ; Coefficient de transmission (U en W/m².K) ; Résistance thermique (R en m².K/W) ; Commentaires ; OSB ; 16 mm ; 0,13 ; 8,125 ; 0,12 ; Botte de paille ; 350 mm ; 0,045 ; 0,129 ; 7,8 ; Freine vapeur ; negligeable ; OSB ; 22 mm ; 0,13 ; 5.9 ; 0,17 ; Dalle de terre (...)

lire la suite de l'article
jeudi 3 mai 2007
Le terrain
Notre terrain se situe à 1km du bourg de Cormoz (01560 mais sur viamichelin.fr ils ont mis 01270, c’est une erreur), c’est un petit village dans le nord du département de l’Ain, à la limite du Jura et de la Sâone et Loire.
Pour plus d’infos sur le village : http://cormoz.free.fr
On est à 28 km de Bourg-en-Bresse, à 10 de Saint Amour et à 40 de Lons le saunier.
On a acheté 8951 m² mais on en revend une partie. Il nous restera au final 4800 m². Comme c’était un terrain agricole, il n’y a malheureusement aucun arbre. Le terrain est en pente vers le nord (environ 13% de pente maxi et plutot 9% de (...)

lire la suite de l'article
jeudi 3 mai 2007
Dimensionnement de la charpente
Au départ, j’avais placé les poteaux de façon indépendante entre ceux des côté et ceux du faîtage mais ça ne permet pas de mettre assez de contreventement. Avec les conseils des charpentiers que j’ai rencontré, j’ai donc repositionné les poteaux pour qu’ils soient alignés ce qui permet de placer des poutres dans la largeur de la maison avec des liens pour le contreventement et aussi de placer une ferme latine au centre. Le charpentier calculera les sections nécessaires, en attendant, j’ai mis sur mes plans des poteaux de 200x200 mm et des poutres de 150x200 mm. Je n’ai pas encore dessiné la charpente (...)

lire la suite de l'article
mercredi 2 mai 2007
Les plans du permis de construire
C’est après des centaines de plans différents qu’on arrive à un moment où il faut se décider et arrêter de toujours tout remettre en question. Voilà donc le résultat de ce long travail ... soyez indulgent please....

lire la suite de l'article