Maison écologique dans l’ain
Accueil du siteFondations
Le soubassement en photos
mercredi 29 août 2007
par cam&dado
popularité : 14%

On peut dire qu’on est soulagé d’avoir fini cette partie : y en a marre de la boue ! et puis je pensais pas que ça prendrait autant de temps (faut dire qu’on a vraiment pas été gaté par le temps !)

Entre 2 jours de pluie on a commencé le mur de soubassement mais il a fallu enlever la terre, la boue et l’eau qui recouvraient entièrement le béton de la fondation. On a eu quelques belles cloques à force d’enlever la terre qui s’était éboulée qui on a lavé grossièrement toute la surface et ensuite on a relavé au fur et à mesure que le mur avançait pour pouvoir poser les parpaing sur une surface propre. Il y a quelques endroits où l’eau arrive en permanence donc on a du poser le mortier dans l’eau. Le côté sud de la maison nous a posé quelques problèmes car le talus s’est effondré plusieurs fois donc on a attendu d’avoir plusieurs jours de beau temps d’affilé pour s’attaquer à ce côté. J’ai eu l’aide d’anciens maçons pour placer les chaises (2 piquets et une planche qui permettent de tendre un cordeau à l’emplacement du mur) et pour poser les premiers parpaings d’angles qui sont les plus difficiles à poser (surtout que je n’avais jamais posé de parpaing avant...). Ensuite on place les cordeaux et on y a plus qu’à poser ...

On perdu pas mal de temps à cause des parpaings d’angles qui devaient être placé en face des futurs poteaux en bois de la charpente. Ca permet de créer un poteaux en béton armé qui va s’appuyer sur la fondation.

En haut du mur, il faut faire un chainage qui permet de maintenir tout les murs les un avec les autres et permet aussi de répartir les charges grâce au feraillage. J’ai donc placé des parpaings en U qui permettent de placer les fers à béton et ensuite de couler dedans. Mais comme les premiers rangs n’étaient pas faciles à poser (pas beaucoup de place dans les tranchées !), on a pas cherché à les poser les de niveau et il fallait donc récupérer ça. On a donc coffret pour faire une arase. J’ai couper à la meuleuse les parties les plus hautes pour pouvoir baisser le niveau de l’arase et réduire la quantité de béton à couler.

JPG - 252.7 ko
Les chaises
JPG - 208.7 ko
Sous la boue, le béton mais alors bien dessous !
JPG - 100.4 ko
Sous l’eau aussi ...
JPG - 147.8 ko
Le champs de bataille
JPG - 298.6 ko
Eboulement côté sud : tout à reprendre à la pelle ...
JPG - 148.5 ko
Elargissement de la tranchée (à la pelle) pour que l’eau s’écoulle.
JPG - 147.9 ko
Evacuation de la boue et de l’eau en la chassant au balais puis barage anti retour.
JPG - 154.1 ko
Reste à nettoyer le béton...
JPG - 157.5 ko
Deuxième élargissement pour évacuer l’eau.
JPG - 157.4 ko
Première rangé posées en nettoyant le béton au fur et à mesure.
JPG - 135.2 ko
Ici on a de la place mais c’est pas toujours le cas, certaines tranchées ne font que 50 cm de large
JPG - 143.5 ko
Et ça frotte ...
JPG - 272.9 ko
Voilà après quelques jours de boulot
JPG - 324.3 ko
2 rangs de posés ... enfin presque partout.
JPG - 223.7 ko
Le coffrage.
JPG - 132.1 ko
Les parpeings en U
JPG - 145 ko
Le faraillage.
JPG - 225.3 ko
Merci à mes grands parents qui sont souvent venus me donner un coup de main.
JPG - 188.9 ko
La fourmillière
JPG - 220.6 ko
Les 2 bétonnières tournent à fond.
JPG - 237.8 ko
Pas facile de passer d’une "pièce" à l’autre.
JPG - 261.3 ko
Deuxième jour, on coffre le reste.
JPG - 199.9 ko
Première partie décoffré pour réutiliser les planches et les serre-joints.
JPG - 187.5 ko
On voit les différences de niveau avant l’arase.
JPG - 244 ko
Tout beau tout de niveau !
JPG - 230.3 ko
Mur de soubassement terminé, on passe au drainage ...